Accueil / Les Actus / Environnement / Grippe aviaire
Environnement

23 avril 2021

Grippe aviaire

Le niveau de risque vis à vis de l’influenza aviaire est passé à élevé sur tout le territoire national le 05 novembre dernier.

L’élévation du niveau de risque influenza aviaire fait suite à la détection de nombreux cas d’influenza hautement pathogène dans la faune sauvage migratrice.

Cela signifie que pour les établissements à finalité non commerciale, les volailles et oiseaux captifs détenus doivent être claustrés ou protégés par des filets. Un établissement à finalité non commerciale étant défini par un établissement où des volailles ou d’autres oiseaux captifs sont détenus par leurs détenteurs soit pour leur consommation personnelle ou pour leur propre usage, soit comme des animaux d’agrément, soit comme des animaux de compagnie.

Pour rappel, je vous joins des documents récapitulant les mesures de surveillance à appliquer dans les basses-cours.

J’attire également votre attention sur les oiseaux d’ornement que peuvent détenir les communes et qui sont potentiellement exposés à des contacts avec la faune sauvage. Il est fortement conseillé de prévoir une mise à l’abri de ces animaux selon les mêmes modalités que les basses-cours.

Enfin, si vous constatez une mortalité d’au moins un cygne, au moins un oiseau appartenant à la famille des anatidés (canards), laridés (goeland, mouette), rallidés (poule d’eau) ou une mortalité groupée d’au moins 3 cadavres sur un même site et dans un laps de temps maximal d’une semaine, je vous invite à prendre contact avec la fédération départementale de la Chasse (https://www.chasse59.fr/)  ou l’Office Français de la Biodiversité du Nord (https://www.chasse59.fr/partenaires/service-departemental-de-loncfs-du-nord/)

 

 

 

D'autres actus